Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

L’hypertension artérielle (HTA)

Posté par: SENEGALSANTE.COM| Vendredi 05 octobre, 2012 01:12  | Consulté 1702 fois  |  0 Réactions  |   

L’hypertension artérielle (HTA)

La tension artérielle est la pression du sang qui circule dans les artères. Une personne qui a une pression trop élevée souffre d'hypertension. Le médecin prend la tension artérielle avec un tensiomètre.

L’HTA est une affection fréquente

Beaucoup de personnes sont hypertendues. Certaines personnes le savent et sont trop souvent mal suivies, mal traitées, d’autres ne le savent pas et ne sont donc pas traitées du tout. Une personne sur quatre après 35 ans l’ignore ou n’est pas traitée.

Il est important de connaître sa tension artérielle ; aussi, à l’occasion de presque toutes les consultations médicales, la tension est prise, a fortiori quand les patients sont en bonne santé et que les visites chez le médecin sont limitées.


Une tension normale

250px-Hta2La valeur de la pression artérielle est due à plusieurs facteurs : la pompe cardiaque (le ventricule gauche du coeur) qui envoie le sang dans les artères de la grande circulation, plus ou moins fort ; la paroi des artères qui est plus ou moins élastique ; le volume sanguin.

 

Quand le médecin prend la tension d’un patient, il donne 2 chiffres, ils sont tous les deux importants

Le chiffre le plus élevé correspond à la pression systolique artérielle, celle qui est créée par l’envoi du sang par le cœur (la systole), il ne doit pas dépasser 14 ; le chiffre le plus petit correspond à la pression diastolique, la pression qui règne dans les artères quand le cœur est dans sa phase de relâchement (la diastole), ce chiffre doit être inférieur à 9. Les médecins parlent plus volontiers en mmHg (mm de mercure) : 140/90 mmHg.

 

Quand tout est normal la tension artérielle chez l’adulte est donc inférieure à 14/9.

Il arrive, dans des conditions "normales" que les chiffres soient légèrement supérieurs : lors d’un stress en particulier au moment de la prise de la tension, c’est "l’effet blouse" blanche, mais aussi après un effort physique… la tension artérielle doit être prise au repos.

 

Quand est-on hypertendu ?

Généralement une hypertension artérielle ne provoque aucun symptôme, ou parfois des maux de tête, des mouches volantes… Les manifestations peuvent être importantes, en cas d'une forte poussée de tension.

L'HTA est fréquemment découverte fortuitement à l’occasion d’une consultation médicale et de la prise systématique de la tension artérielle par le médecin. Pour affirmer une hypertension, il faut que l'un des deux chiffres de la tension - ou les deux - soient supérieurs à la normale lors de 3 mesures non successives et donc à des moments différents.


L’HTA essentielle


Très souvent aucune cause qui pourrait être responsable de l’HTA est retrouvée, on parle d’HTA essentielle. Il n’est pas rare qu’elle soit présente chez d’autres personnes dans la famille.

Il faudra faire en sorte de prendre tous ces patients en charge et de les traiter pour que leur tension artérielle redeviennent normale, c'est-à-dire en dessous de 14/9.

 

hypertension-high-blood-pressure

L’HTA est souvent associée à d’autres pathologies cardio-vasculaires. L’athérosclérose avec ses dépôts de plaques d’athérome sur les parois des artères les rendent rigides, elles ne se dilatent pas bien et la pression dans les vaisseaux augmente.

Les personnes âgées ont l’âge de leurs artères, ces vaisseaux vieillissent et sont moins souples ; il se peut que les chiffres tensionnels soient alors plus élevés que la normale. 75 % des hypertendus ont plus de 60 ans.

 

Une mauvaise hygiène de vie : une vie sédentaire, une alimentation trop riche, un surpoids voire une obésité, un diabète, le tabagisme associées à l’HTA contribuent aux maladies cardio-vasculaires et à leur cortège de complications. Le stress contre lequel il est dans une certaine limite possible de lutter est aussi un facteur de risque d’hypertension.


L’HTA secondaire

Lors de la découverte d’une hypertension, le médecin peut rechercher une raison particulière, une cause à cette hypertension. Cette recherche est presque effectuée de manière systématique quand une hypertension est diagnostiquée chez une personne jeune.

Ainsi, une maladie rénale ou bien un rétrecissement (une sténose) des artères rénales donnent une HTA.

 

Une affection surrénalienne (la surrénale est une glande qui est située au dessus du rein et qui sécrète plusieurs hormones : le cortisol, l’aldostérone, l’adrénaline toutes 3 faisant varier la tension artérielle) : un adénome de Conn, un syndrome de Cushing, un phéochromocytome.

 

D’autres maladies hormonales telle qu’une hyperthyroïdie, un diabète insulino-dépendant, peuvent être responsables d’une hypertension.

La coarctation de l’aorte est un rétrécissement de l’aorte, elle donne une hypertension au niveau de la partie supérieure du corps mais les pouls des membres inférieurs sont abolis, le sang passe mal au niveau du rétrécissement. On palpe toujours les pouls fémoraux (à la racine des jambes) chez les nouveaux-nés pour rechercher cette malformation.

 

Par ailleurs, certains médicaments comme les corticoïdes ou la pilule par exemple, peuvent donner une hypertension.

Le tabac et la pilule font très mauvais ménage, l’association des 2 est un facteur de risque majeur de troubles cardio-vasculaires à plus ou moins long terme.

A noter que la réglisse peut aussi élevée la tension artérielle.

 

L’hypertension pendant la grossesse

Une hypertension peut survenir lors de la grossesse. On parle d'hypertension gravidique. Normalement la tension artérielle baisse au cours de la grossesse. La tension doit donc être très surveillée durant les neuf mois, au risque de graves problèmes pour le foetus et la suite de la grossesse.


Les complications de l’HTA

L’HTA peut se compliquer et c’est ce qui fait toute sa gravité. Quand la tension est trop élevée, les parois des artères sont trop sollicitées, elles se fragilisent, forment des anévrysmes (comme une hernie dans une chambre à air) et se rompent : c’est l’hémorragie interne.

 

complichtaImage3Cela peut arriver n’importe où dans le corps, la rupture d’un anévrysme peut être fatale selon l’importance de l’hémorragie et le siège : les hémorragies cérébrales peuvent être gravissimes parce que le cerveau est enfermé dans une boîte inextensible et les tissus nerveux seront comprimés par l’hématome qui se créera. L’aorte est aussi très sollicitée, elle peut aussi être le siège d’anévrysmes qui peuvent se rompre ; l’évolution risque d’être rapidement fatale.

 

Quand la tension est trop élevée, le ventricule gauche du cœur doit lutter en permanence contre cette tension. A terme, il se fatigue et sa fonction devient insuffisante : c’est l’insuffisance cardiaque gauche qui retentit en amont sur les poumons : c’est l’œdème pulmonaire. Si la tension ne baisse pas, l'ensemble du coeur sera atteint : c’est l’insuffisance cardiaque globale.

 

Les vaisseaux des reins, des membres, des yeux, les vaisseaux coronaires (vaisseaux nourriciers du cœur) sont aussi touchés par l’hypertension et sont à terme fragilisés. Et au bout d'un certain moment, le risque est une atteinte des reins, des yeux (rétine), etc.


La prise en charge des hypertendus

Une alimentation saine (peu salée et peu riche en graisses), une hygiène de vie correcte, la lutte contre le surpoids, une activité physique régulière, peuvent retarder la survenue d'une HTA.

Très souvent des médicaments sont indispensables.

Les médicaments anti-hypertenseurs

Ils sont nombreux : béta-bloquants, diurétiques, inhibiteurs de l’enzyme de conversion, antagoniste des récepteurs de l’angiotensine II,etc. La prescription de ces médicaments sera fonction du patient (son âge), des pathologies éventuelles associées à son HTA…

 

Nos conseils

> Faites vérifier de temps en temps votre tension artérielle, même si vous ne souffrez d'aucun symptôme.

> Ne mangez pas trop salé pour diminuer les risques de souffrir d'HTA. Et si vous souffrez d'hypertension, limitez votre consommation en sel... sans toutefois être excessif et supprimer totalement le sel.

> Si vous êtes traité et si votre tension est supérieure à 14/9 (quand vous contrôlez vous-même la tension chez vous), consultez pour que votre traitement soit changé.

> Un traitement qui fonctionne bien durant plusieurs années, peut moins bien marcher avec le temps. Heureusement, il existe de très nombreux médicaments.

 

Sources : Comité français de lutte contre l’hypertension artérielle : www.comitehta.org. Méthodes diagnostiques d'une sténose de l'artère rénale, ANAES, Service évaluation technologique, 2004. Prise en charge des patients adultes atteints d'hypertension artérielle essentielle - actualisation 2005. Recommandation pour la pratique clinique. HAS.

 L'auteur  Portail SENEGALSANTE.COM
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Portail SENEGALSANTE.COM
Blog crée le 27/08/2012 Visité 567227 fois 42 Articles 3138 Commentaires 85 Abonnés

Posts recents
Problématique de l’accès aux soins au Sénégal
USAID ChildFund Sénégal : Le Paludisme tue
Les « n’importe quoi » sur les contraceptions de rattrapage ou « pilules du lendemain »
Les Bienfaits de l’Avocat
France : Des SMS pour arrêter de fumer
Commentaires recents
Les plus populaires
13 questions embarrassantes sur le sexe
Les Plantes au secour de l'Inappétence Sexuelle
Les paternités tardives seraient également à risque
Les femmes souvent plus distraites pendant le sexe
Les Bienfaits de l’Avocat