Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Mère et enfant profitent de l'allaitement

Posté par: SENEGALSANTE.COM| Vendredi 14 septembre, 2012 17:42  | Consulté 897 fois  |  0 Réactions  |   

L'une des clés pour un allaitement réussi reste néanmoins le désir de la mère de nourrir son enfant au sein.
Pour promouvoir l'allaitement maternel, le maire de New York, Michaël Bloomberg, a décidé de frapper fort. Dans les maternités associées à son projet, les biberons de lait maternisé seront désormais fournis à la mère uniquement sur prescription médicale. Et les échantillons de lait en poudre seront mis sous clefs au même titre que les médicaments toxiques…

Faut-il en arriver à des décisions aussi extrêmes pour inciter plus de femmes à nourrir leur enfant au sein? Certainement pas. Mais cette politique musclée vient également rappeler une réalité: l'allaitement maternel est bénéfique pour la santé de l'enfant et de la mère.


Six mois recommandés dans les pays les plus pauvres

En France, environ 65 % des femmes allaitent à la sortie de maternité. Mais sept sur dix arrêtent dès qu'elles reprennent le travail. Soit deux mois et demi après la naissance. Bien avant les six mois recommandés par l'Organisation mondiale de la santé. Comme son nom l'indique, «l'OMS est un organisme qui tient compte de la santé mondiale. Ses recommandations sont en priorité destinées aux pays les moins avancés», tempère le Pr Jean Pierre Chouraqui, pédiatre au CHU de Grenoble.


Dans les pays les plus pauvres, l'allaitement permet en effet de diminuer considérablement la mortalité infantile par infections. En France, l'état de santé des nouveau-nés ne nécessite pas les mêmes précautions mais les bénéfices reconnus du lait maternel pour la future santé du nourrisson sont «dose-dépendants». C'est pourquoi les pédiatres insistent sur la nécessité de poursuivre l'allaitement jusqu'à au moins trois mois.


Bénéfique pour l'enfant... et pour la mère

Dans un rapport publié en 2009, l'Académie de médecine rappelait que l'allaitement prévient, à court et long terme, les diarrhées, les otites aiguës ou encore les infections respiratoires sévères. L'Académie souligne également que l'allaitement est bénéfique pour le développement sensoriel et intellectuel des nourrissons, diminue le risque d'eczéma à court et à long terme.

 

Il prévient, en outre, les risques ultérieurs d'obésité, de certains diabètes et des maladies cardiovasculaires chez l'adulte, même si l'influence du mode d'alimentation des nourrissons sur l'état de santé futur est difficile à démontrer. «En effet, il n'est pas possible, pour des raisons éthiques évidentes, de réaliser des études randomisées comparant allaitement maternel et alimentation avec un lait artificiel», précise le Pr Dominique Turck, pédiatre au CHU de Lille.


Nourrir son enfant au sein a aussi des retombées positives pour la mère, souligne l'Académie de médecine: la perte de poids et la diminution de la masse graisseuse est plus rapide dans les six premiers mois après l'accouchement. À plus long terme, l'allaitement diminuerait le risque de cancer du sein et de l'ovaire. Autre avantage: nourrir son enfant au sein ne coûte rien. «Ce qui en période de crise économique n'est pas négligeable», ajoute Jean Pierre Chouraqui. Le surcoût lié à l'alimentation au lait artificiel est en effet estimé à 500 € pour un nourrisson pendant les six premiers mois.


«Nous devons être respectueux de leur choix»

Pour les professionnels de santé, les bénéfices du lait maternel ne se discutent plus. Mais il n'est pas pour autant question de culpabiliser les femmes qui font un autre choix ou qui arrêtent rapidement. «C'est aux femmes de décider si elles allaitent ou pas. Nous devons être respectueux de leur choix», insiste Dominique Turck. D'autant que lorsque l'allaitement n'est pas vraiment souhaité par la mère, cela se passe mal.


Pour Jean-Pierre Chouraqui, il s'agit d'un choix personnel éclairé «après information par les professionnels de santé des effets bénéfiques de l'allaitement». «C'est important d'aborder la question du choix dès les premiers mois de la grossesse», complète Marianne Truong, vice-présidente de l'Ordre des sages-femmes. Les parents doivent avoir le temps de poser les questions qui les taraudent, d'en discuter pour décider en toute connaissance de cause.


Allonger le congé maternité ?

Ensuite, il est nécessaire d'accompagner la mère, surtout si c'est un premier bébé. «Les femmes qui allaitent ont besoin d'aide car ce n'est pas si simple, poursuit Marianne Truong. La période la plus critique est celle de la montée de lait vers le troisième jour, un moment où la mère ressent la fatigue de l'accouchement.» Si personne ne l'aide à ce moment critique, elle peut abandonner.


Puis vient le moment de la reprise du travail qui entraîne bien souvent l'arrêt de l'allaitement. Pourtant, selon un sondage réalisé par BVA en 2009, 58 % des femmes allaitant leur enfant estiment qu'elles auraient allaité plus longtemps si le congé maternité avait été plus long. Pour encourager l'allaitement, l'Académie de médecine proposait en 2009 d'allonger le congé maternité. Cette proposition a été reprise par Dominique Turck dans un rapport remis à Roselyne Bachelot, alors ministre de la Santé. Mais elle est restée lettre morte.

 

Source : lefiagaro.fr

Article sur senegalsante.com : http://senegalsante.com/dossiers/bebe/mere-et-enfant-profitent-de-lallaitement.html

 L'auteur  Portail SENEGALSANTE.COM
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Portail SENEGALSANTE.COM
Blog crée le 27/08/2012 Visité 565163 fois 42 Articles 3113 Commentaires 85 Abonnés

Posts recents
Problématique de l’accès aux soins au Sénégal
USAID ChildFund Sénégal : Le Paludisme tue
Les « n’importe quoi » sur les contraceptions de rattrapage ou « pilules du lendemain »
Les Bienfaits de l’Avocat
France : Des SMS pour arrêter de fumer
Commentaires recents
Les plus populaires
13 questions embarrassantes sur le sexe
Les Plantes au secour de l'Inappétence Sexuelle
Les paternités tardives seraient également à risque
Les femmes souvent plus distraites pendant le sexe
Les Bienfaits de l’Avocat